Sélectionner une page
2006

2006

2006

Hélène Bonafous-Murat

Morsures

Edition Le passage

Hélène Bonafous-Murat

Hélène Bonafous-Murat est née en 1968 dans le Finistère.
Ancienne élève du Lycée Chateaubriand de Rennes, puis de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégée d’anglais, elle est l’auteur d’une thèse sur Walter Scott.
Elle est l’auteur de trois romans : Morsures(prix Alain-Fournier 2006 ; prix du Premier Roman du Rotary Club International ; Prix du Salon du Livre de Sablet ; Prix des Bibliothèques du Vaucluse), Échafaudageet L’Ombre au tableau (prix François Mauriac 2010).
Hélène Bonafous-Murat est expert en estampes, et travaille au cœur du marché de l’art parisien.

Synopsis

Entre l’hôtel Drouot et la boutique de gravures où elle officie comme expert, Hortense vit entourée d’images, dans un monde sans âge. Sa vie bascule lorsqu’un brocanteur lui apporte une estampe inconnue du graveur lorrain Bellange. La scène qu’elle représente – les adieux d’un homme et d’une femme de la Renaissance – devient pour elle un objet de fascination érotique et d’interrogation. Le meurtre du commissaire-priseur, puis la disparition, en pleine vente aux enchères, de cette œuvre unique, achèvent de déstabiliser la jeune femme.
La véritable enquête sera toutefois celle qu’elle mènera pour parvenir à identifier cette gravure, avec l’aide d’une pléiade de personnages du milieu de l’art hauts en couleur. Le dévoilement progressif des secrets de la gravure nous conduit à la cour de Lorraine à la fin du XVIème siècle où nous côtoyons le graveur Bellange, mais aussi le peintre Georges de La Tour, Henri IV, la famille de Guise… Hortense, au fur et à mesure qu’elle s’approprie l’histoire des personnages, perd de vue sa propre réalité, s’abandonne à une sensualité nouvelle, et croit à l’incarnation de ses fantasmes – jusqu’à la mort.

Finalistes

  • Ollivier POURRIOL – Le peintre au couteau – Grasset
    Jean-Marc BENEDETTI– Demain, je m’enfuis de l’enfer – Grasset

2005

2005

2005

Karine Mazloumian

Tanguer

Edition Plon

Karine Mazloumian

Karine Mazloumian est née en 1965 à Saint-Germain-en-Laye.
Elle a écrit 3 romans, dont un pour les enfants. Elle également scénariste pour le cinéma.

Synopsis

Vous êtes une mère. Trois enfants – deux à l’extérieur et un encore dedans. Vous l’apprenez par la presse : leur père était à bord du chalutier qui a sombré à l’autre bout du monde. Aucun rescapé. Vous n’y croyez pas. L’homme de votre vie est vivant, c’est votre conviction.
Contre l’avis de tous, vos petits et votre propre mère montent à vos côtés dans la vieille Ford couleur chocolat. Vous qui n’avez pour ainsi dire jamais quitté les falaises grises de Port-Indigo, c’est décidé, vous partez. Direction l’autre hémisphère : Malatoha Bay. Une île et un volcan.
Ce que vous pressentez peut-être, c’est qu’une autre vie vous attend en chemin. Un autre destin. Est-ce pour cela que vous avez si peur ? Ou pour cela que vous y allez ? Jusqu’au bout, oui – et vous ne serez pas la seule – vous tanguerez.

Finalistes

  • Frédéric CATHALA – Le théorème de Roitelet – Albin Michel
    Stephen CARRIERE– Une vieille querelle – Albin Michel

2004

2004

2004

Jean-Louis Serrano

Le monde m’était promis

Edition de l’Aube

Jean-Louis Serrano

Jean-Louis Serrano est né en 1946 en Algérie.
Il a passé une partie de son enfance en Algérie. Il en est parti en 1962, aux premiers jours de l’indépendance.
Il a écrit une dizaine de romans. Il écrit également, sous le pseudonyme Jean-Louis Desforges, des romans du terroir.

Synopsis

Un médecin gallois, frais émoulu et la tête dans les étoiles, s’engage comme casque bleu et part pour sa première mission dans un pays laissé exsangue après une guerre fratricide. Il y rencontre une jeune femme – qui ne rit jamais -, son enfant et un homme incapable de survivre à la violence qui le ravage. L’idée même de bonheur, devenue obscène, a ici disparu.
Le monde m’était promis est donc un roman à trois voix. En le découpant en séquences, l’auteur annonce d’emblée que toute communication est devenue impossible entre cet homme et cette femme, qui ont pourtant partagé les jeux de leur enfance. En effet leurs familles vivent depuis la nuit des temps dans des fermes voisines, elles se sont soutenues, appréciées, entraidées. Mais il aura suffi d’un instant pour faire basculer leur pays dans la guerre, la haine, le viol, le meurtre – et aussi, bien sûr, dans le refus absolu pour chacun de renoncer à son identité lors de la paix imposée. Le jeune Onusien n’a aucun moyen de les sortir de l’impasse ; sa foi, son amour, sa mission volent en éclats contre cette violence assourdissante.
Il ne nous reste plus qu’à imaginer comment reconstruire la paix après la guerre, quelle qu’elle soit, où qu’elle soit – et avec elle, la vie…

Finalistes

  • Anne-Marie LANGLOIS – Se souvenir de Sébaïn – Belfond
    Antoine CHOPLIN– Radeau – La fosse aux ours

2003

2003

2003

Dominique Mainard

Leur Histoire

Edition Joëlle Losfeld

Dominique Mainard

Dominique Mainard est née en 1967 à Paris, où elle vit aujourd’hui, après avoir grandi dans la région lyonnaise et séjourné 5 ans aux États-Unis.
Traductrice de romans anglais, Dominique Mainard est également l’auteur de plusieurs nouvelles et romans. Elle est lauréate du Prix des libraires 2009 pour son roman Pour vous.

Synopsis

Anna a six ans. Elle n’a jamais parlé. Une crainte étrange court tel un fil dans sa famille depuis trois générations, la crainte que les mots ne soient « des traîtres, des voleurs », une menace insidieuse capable de vous ôter la vie et l’amour des êtres qui vous sont chers.
Nadèjda, sa mère – la narratrice – a refusé d’apprendre à lire et à écrire. A l’âge d’Anna, elle a assisté impuissante à la mort de sa grand-mère, provoquée, s’est-elle imaginée, par l’un des mots du conte que la vieille femme lui lisait alors…
Lorsque, en désespoir de cause, elle inscrit Anna dans une école pour malentendants, elles croisent le chemin de Merlin, un enseignant qui emploiera toutes ses forces à « donner la parole » à l’enfant.
Entre la frayeur que Nadèjda éprouve et l’amour qui naît bientôt entre elle et Merlin, des bulles de savon, un sifflet, des masques, seront autant de pierres formant un gué périlleux qui permettra à Anna d’atteindre l’autre rive.

Finalistes

  • Bernard-Marie GARREAU – Le Grand Queue – L’Harmattan
    Laurence TARDIEU– Comme un père – Arléa

2002

2002

2002

Véronique Olmi

Bord de mer

Edition Actes Sud

Véronique Olmi

est née en 1962 à Nice.
Après avoir suivi des études d’art dramatique, Véronique Olmi débute sa carrière comme assistante à la mise en scène pour Gabriel Garran et Jean-Louis Bourdon. Elle écrit pour le théâtre, et ses pièces sont jouées autant en France qu’à l’étranger.
En tant que directrice artistique, elle a lancé en janvier 2012, la 1ère édition du festival d’auteures théâtrales Le Paris des femmesau Théâtre des Mathurins.
Véronique Olmi a également publié des Nouvelles et plusieurs romans.

Synopsis

Elle vie seule avec ses deux petits et pour la première fois les emmène en vacances. Cette escapade doit être une fête, elle le veut, elle le dit, elle essaie de le dire.
Ensemble ils vont donc prendre le car. En pleine nuit, sous la pluie, faire le voyage. Mais les enfants sont inquiets : partir en pleine période scolaire, partir en pleine semaine, partir en hiver à la mer les dérange. Et se taire, et se taire, surtout ne pas pleurer, surtout ne pas se faire remarquer, emporter toutes ses affaires pour se rassurer, juste pour se rassurer, pour ne plus avoir peur de la nuit. Car demain tout ira bien, demain ils seront heureux. Au soleil, ils iront voir la mer.

Finalistes

  • Laurent GAUDE – Cris – Actes Sud
    Sophie KHAN– La Catenacciu – La Différence
    Jacques VIGNON– Zeinot – Gallimard
    Philippe BESSON– Son frère – Julliard