Sélectionner une page
2016

2016

2016

Cécile Huguenin

La saison des mangues

Edition Héloïse d’Hormesson

Cécile Huguenin

est née en 1940. Psychologue et coach, puis animatrice d’une association humanitaire,  elle toujours fondé mes actions sur la conviction que toute personne possède un potentiel à développer. Littéraire depuis toujours, Cécile Huguenin a découvert le pouvoir des mots pour raconter la vie avec Marcel Aymé, pour la réfléchir avec Albert Camus et pour en traverser les grands espaces avec ses chers Américains, Jim Harrison, Russel Banks, Colum Mc Cann… Alors, à mon tour, elle souhaite raconter ses recherches, ses errances et ses tentatives désespérées de se sauver par l’amour.

Synopsis

Trois femmes, trois générations, trois pays, trois destins. Inde coloniale. Radhika est mariée par son père à un Major anglais, qui se révèle odieux. La naissance de leur fille, Anita, ne fait qu’exacerber sa tyrannie. Angleterre. Élevée dans la stricte tradition britannique, la petite fille s’épanouit néanmoins dans le cocon qu’elle et sa mère se sont construit. Après la décolonisation, Radhika, opprimée par son mari et nostalgique de son Inde natale, l’empoisonne et repart avec sa fille au pays. Dans l’avion, elles rencontrent François, un français passionné par l’Inde. Anita tombe immédiatement amoureuse de cet homme qu’elle épousera. De leur union naît Mira, au doux visage couleur de mangue. En France, Mira, « la quarteronne », grandit écartelée entre toutes ses cultures et se sent étrangère dans son propre pays. C’est en Afrique qu’elle parvient enfin à trouver sa place. Elle aidera Laurent, jeune français en mission humanitaire, à combattre les préjugés, et à accepter l’autre. Mais le chemin est sinueux et l’apprentissage dangereux. Personne n’en sortira indemne… La Saison des mangues est un voyage à travers les cultures, un hymne à la tolérance et au partage. Avec sa plume sensible et juste, Cécile Huguenin nous entraîne dans un univers magique où la vie n’est pas exempte de douleurs, mais sonne avant tout comme un espoir.

Finalistes

Mercredi 27 avril 2016, les membres composant le jury se sont réunis pour sélectionner les trois derniers romans en lice. Les finalistes sont :

  • – Les maîtres du printemps d’Isabelle Stibbe
  • – La chambre rouge de l’hôtel Sacher de Marie Pontacq

Vidéo

Photos

2015

2015

2015

Marie-Aimée Lebreton

Cent sept ans

Editions Buchet Chastel

Marie-Aimée Lebreton

est née en 1962 en Kabylie. Dès1964, elle déménagera compagnie de sa mère, institutrice, et de son père, soldat effectuant son service militaire en Algérie, pour venir s’installer en France, « principalement à cause des évènements de la Guerre d’Algérie. » Dès son enfance, Marie-Aimée Lebreton s’est prise de passion pour la musique et notamment pour le piano. Diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, elle a ensuite préparé une thèse de philosophie. Elle est aujourd’hui maître de conférence à l’université de Lorraine et vit à Paris. Elle avait précédemment publié un essai en 2005, traitant de l’apprentissage du piano par une jeune fille sourde. Actuellement, l’auteur est en train d’écrire un deuxième roman. « Recevoir un prix littéraire, je ne dirais pas que cela m’encourage à écrire, mais plutôt que ça me donne le droit de continuer à écrire des romans. » (photo Héloïse Jouanard)

Synopsis

Cent sept ans raconte l’histoire d’une petite fille et de sa mère qui partent de Kabylie pour aller vivre dans le Nord de la France. Raconté du point de vue de Nine, la protagoniste principale, l’ouvrage traite de la rencontre et de l’histoire d’amour entre ses parents durant la Guerre d’Algérie. Mais aussi d’une quête identitaire, celle de l’héroïne, qui décide d’effectuer un voyage en Kabylie, de retour sur sa terre d’origine.

La presse en parle

2014

2014

2014

Gaël Brunet

La battue

Edition du Rouergue

Gaël Brunet

est né en 1975, Gaël Brunet vit depuis toujours en Bretagne. Travaillant dans le secteur public, en charge de la culture dans une collectivité, il est aussi un passionné de lecture. Il a publié plusieurs nouvelles dans le magazine « Décapages ».

Son 1er roman, Tous les trois, est publié en 2011. Il fait déjà partie de la sélection du Prix Alain-Fournier 2012. Le roman raconte l’histoire d’un homme et de ses deux jeunes enfants face à la mort accidentelle de l’épouse et mère.

La critique salue déjà l’écriture simple et émouvante de Gaël Brunet.

Synopsis

Cela fait une dizaine d’années qu’Olivier, un trentenaire parisien, n’est pas retourné dans son village natal des Alpes. C’est sur l’insistance de sa mère et celle de sa jeune compagne, Anouk, souhaitant faire la connaissance de sa famille, qu’il s’est enfin décidé à rejoindre le chalet où ses parents élèvent depuis toujours des chèvres. Que s’est-il donc passé pour justifier une aussi longue absence et pour que son père, homme froid et autoritaire, l’accueille dans un mutisme insupportable? Pourtant, chacun semble vouloir faire des efforts. Il y a les retrouvailles avec la beauté du paysage, le Mont-Blanc à l’horizon. les liens renoués avec les quelques amis demeurés au pays. Les souvenirs d’une enfance plutôt heureuse. Mais, dans le creux des silences familiaux, dans l’agressivité du père et la douleur rentrée de la mère, se dissimule un drame familial : la mort du fils aîné, skieur prodige destiné aux médailles olympiques, disparu lors d’une randonnée en montagne avec son frère. que s’est-il réellement passé durant cette nuit-là dans la montagne? Qui porte la responsabilité de cet accident?

Finalistes

Les finalistes 2014 sont :

  • Vincent JOLY – Clichy – Ed. de la Martinière
    Vincent PIERI – Station Rome – Ed. Mercure de France
    Ariane SCHREDER – La silencieuse – Ed. Philippe Rey

La presse en parle

Photos

2013

2013

2013

Gaëlle Josse

Nos vies désaccordées

Edition AUTREMENT

Gaëlle Josse

est née en 1960.
Après des études de droit, de journalisme et de psychologie, Gaëlle Josse passe quelques années en Nouvelle-Calédonie. Elle travaille actuellement comme rédactrice dans un magazine et pour un site Internet à Paris.
Elle publie d’abord des recueils de poésie.
Son 1er roman Les heures silencieuses, très remarqué par la critique, paraît en 2011. Il est dans la sélection finale du Prix Alain-Fournier.
Son 2ème roman Nos vies désaccordées confirme son extraordinaire talent d’écrivain, récompensé cette fois ci du 28ème Prix Alain-Fournier.
Noces de neige, son 3ème roman est paru au printemps 2013.
Gaëlle Josse anime également des rencontres autour de l’écoute d’œuvres musicales, et des ateliers d’écriture auprès d’enfants et d’adultes.

Synopsis

« Avec Sophie, j’ai tout reçu, et tout perdu. Je me suis cru invincible. Je nous ai crus invincibles. Jamais je n’ai été aussi désarmé qu’aujourd’hui, ni plus serein peut-être ».
François Vallier, jeune pianiste célèbre, découvre un jour que Sophie, qu’il a aimée passionnément puis abandonnée dans des circonstances dramatiques, est internée depuis plusieurs années. Il quitte tout pour la retrouver.
Confronté à un univers inconnu, il va devoir se dépouiller de son personnage, se regarder en face. Dans ce temps suspendu, il va revivre son histoire avec Sophie, une artiste fragile et imprévisible, jusqu’au basculement.
La musique de nos vies parfois nous échappe. Comment la retrouver ?

Finalistes

  • Lorrenzo CECCHI – Nature morte aux papillons – Ed. Le Castor Astral
    Christel DIEHL– Enola Game – Ed. Dialogues

2012

2012

2012

Yamen Manai

La sérénade d’Ibrahim Santos

Edition ELYZAD

Yamen Manaï

est né à Tunis en 1980.
Yamen Manaï vit et travaille à Paris. Ingénieur, il est spécialiste des nouvelles technologies de l’information.
Il est l’auteur de deux romans inventifs et drôles.
Dans son premier roman, La marche de l’incertitude(prix Comar d’Or en Tunisie, prix des lycéens Coup de cœur de Coup de Soleil en France), il est question des amours, des hasards et… de leurs jeux.
Avec son second roman, La sérénade d’Ibrahim Santos(prix Alain-Fournier, prix Biblioblog), il a choisi de partir vers une destination aux accents latino-américains afin de conter l’étonnante résistance d’une petite ville demeurée hors des soubresauts révolutionnaires qui ont bousculé le pays.

Synopsis

Dans la bonne ville de Santa Clara, celle qui produit le meilleur rhum du pays, personne n’est au courant de la révolution que le dictateur Alvaro Benitez a menée il y a une vingtaine d’années. Les habitants vivent et cultivent au gré des sérénades d’Ibrahim Santos, musicien météorologue. Alors forcément, l’intrusion des troupes armées révolutionnaires, et plus encore, l’arrivée d’un jeune ingénieur agronome brillantissime, vont quelque peu bousculer les habitudes…

Finalistes

  • Jérôme HARLAY– Smog – Ed. Belfond
    Clara ROYER– Csillag – Ed. Pierre-Guillaume de Roux

Photos