Sélectionner une page

2016

Cécile Huguenin

La saison des mangues

Edition Héloïse d’Hormesson

Cécile Huguenin

est née en 1940. Psychologue et coach, puis animatrice d’une association humanitaire,  elle toujours fondé mes actions sur la conviction que toute personne possède un potentiel à développer. Littéraire depuis toujours, Cécile Huguenin a découvert le pouvoir des mots pour raconter la vie avec Marcel Aymé, pour la réfléchir avec Albert Camus et pour en traverser les grands espaces avec ses chers Américains, Jim Harrison, Russel Banks, Colum Mc Cann… Alors, à mon tour, elle souhaite raconter ses recherches, ses errances et ses tentatives désespérées de se sauver par l’amour.

Synopsis

Trois femmes, trois générations, trois pays, trois destins. Inde coloniale. Radhika est mariée par son père à un Major anglais, qui se révèle odieux. La naissance de leur fille, Anita, ne fait qu’exacerber sa tyrannie. Angleterre. Élevée dans la stricte tradition britannique, la petite fille s’épanouit néanmoins dans le cocon qu’elle et sa mère se sont construit. Après la décolonisation, Radhika, opprimée par son mari et nostalgique de son Inde natale, l’empoisonne et repart avec sa fille au pays. Dans l’avion, elles rencontrent François, un français passionné par l’Inde. Anita tombe immédiatement amoureuse de cet homme qu’elle épousera. De leur union naît Mira, au doux visage couleur de mangue. En France, Mira, « la quarteronne », grandit écartelée entre toutes ses cultures et se sent étrangère dans son propre pays. C’est en Afrique qu’elle parvient enfin à trouver sa place. Elle aidera Laurent, jeune français en mission humanitaire, à combattre les préjugés, et à accepter l’autre. Mais le chemin est sinueux et l’apprentissage dangereux. Personne n’en sortira indemne… La Saison des mangues est un voyage à travers les cultures, un hymne à la tolérance et au partage. Avec sa plume sensible et juste, Cécile Huguenin nous entraîne dans un univers magique où la vie n’est pas exempte de douleurs, mais sonne avant tout comme un espoir.

Finalistes

Mercredi 27 avril 2016, les membres composant le jury se sont réunis pour sélectionner les trois derniers romans en lice. Les finalistes sont :

  • – Les maîtres du printemps d’Isabelle Stibbe
  • – La chambre rouge de l’hôtel Sacher de Marie Pontacq

Vidéo

Photos