Sélectionner une page

1991

Anne-Marie Garat

Chambre noire

Editions Flammarion

Anne-Marie Garat

est née en 1946 à Bordeaux.
Après des études de lettres, elle obtient un DEA de cinéma à l’université de Paris I. Elle vit à Paris où elle enseigne le cinéma et la photographie.
Elle a publié de nombreux romans, dans lesquels les personnages féminins ont une importance très grande et une psychologie très fine. Ses romans s’inscrivent souvent dans un cadre historique, au cœur des évènements majeurs du XXème siècle.
Elle a obtenu le prix Femina pour son roman Aden en 1992 et le prix Marguerite Audoux pour son roman Les Mal Famées en 2000.

Synopsis

Ces vieilles photos, dans un tiroir, qu’on ne se résoud pas à jeter, mais qu’on écarte d’une main pressée pour retrouver l’objet recherché. Et puis un jour, un soir… Des destins, là, sur ces clichés au grain pâli.
Il y a Constance, en 1886, qu’une rencontre fugitive a fait basculer dans la folie. Il y a son fils Romain, juge et photographe, mort inexplicablement en 1914 à vingt ans, sans avoir jamais ni jugé ni combattu. Et Madeleine, sa sœur, dernier témoin d’un siècle d’histoire familiale ; Jorge, son petit-fils, hanté par un visage perdu, en 1944, au cours d’une rafle. Milena enfin, la femme de Jorge, photographe elle-même – venue de l’Est, et qui s’épuise à ressaisir sa mémoire dispersée.
Les photographies, dit-on, « parlent » : certes, mais par bribes, ellipses, faux aveux, vrais secrets ; instantanés de vies, d’histoires, hésitant entre positif et négatif.
Chambres obscures de la grande maison de Blois, chambre noire de la mémoire gardant, latente, l’image qu’on se fait de la vie. Et que le roman développe et révèle.